ROPS | Et si on s'y Mettet tous ensemble !

Et si on s'y Mettet tous ensemble !

Vite-dit

27 aoû 2016
Pierre Wiame
L'Avenir
Basse-Sambre, p3 du 27/8/2016

Le coup de gueule d’un taiseux

Il n’intervient jamais. Mais quand il ouvre la bouche, c’est pour jeter un pavé dans la mare. Tout le monde a donc été surpris d’entendre Guy Preumont (ROPS) se tourmenter de l’octroi d’une subvention au club de la balle Pelote, qui gère la salle Frérotte. «Ce n’est pas juste » reproche cet élu de Pontaury, et il sait de quoi il parle, en tant que gestionnaire de la salle Massinon de Pontaury. Lui, il ne reçoit rien. La subvention ici concerne 1000 litres de mazout. Les «ballants » la reçoivent en contrepartie de l’occupation gratuite qu’ils accordent aux 3x20, une après-midi par semaine. N’est-ce pas trop généreux?

Pas de compte, pas de subvention

« Parce que la collaboration avec le comité gestionnaire de la salle se passe bien intervient Yves Delforge, même si l’on peut considérer que 1000 litres de mazout, c’est peut-être beaucoup. » La minorité partage le coup de gueule de Guy Preumont. Robert Joly, en appui de son colistier: «Quand il y a subvention, on doit rendre des comptes. Pas de compte, pas de subvention. »

Inégalité chez les ainés?

 Pour Andrea Gagliardi (GA), il faut remettre de l’équité dans la gestion des salles. « Il n’est pas normal que des 3x20 doivent payer leur salle et que d’autres ne paient ni salle et ni chauffage. Il y a un malaise. Il faut réviser tous les contrats et mettre tous les 3x20 de l’entité sur un pied d’égalité. »  Le maïeur, pour finir: « A Gerpinnes, il faut payer deux personnes pour gérer les locations de salles et faire les inventaires. À Mettet, des bénévoles le font pour nous et ils le font très bien. »