ROPS | Et si on s'y Mettet tous ensemble !

Et si on s'y Mettet tous ensemble !

Une machine à café à... 2.000 euros pour la salle de Biesmerée

2 sep 2017
Wendy Auteri
La Nouvelle Gazette
Sambre et Meuse, 2 sept 2017

Une modification budgétaire sous haute tension.

Ce jeudi soir, en séance du conseil communal, Jaques Ruth (ICAP), échevin des Finances, a présenté la seconde modification budgétaire du budget de 2017. Un point épluché dans les moindres détails par le groupe RC-MR, donnant au conseil communal des allures d’interrogatoire.  

C’est un groupe d’opposition RC-MR très en forme qui s’est présenté au conseil communal de rentrée à Mettet ce jeudi soir. Nombre de points ont fait l’objet de remarques et de questions de la part des anciens partenaires du groupe ICAP.

Lorsque l’échevin des Finances, Jacques Ruth, a présenté sa seconde modification budgétaire du budget 2017, les questions ont fusé. Le groupe RC-MR s’est d’abord étonné de voir 3.000 euros supplémentaires inscrits au budget pour des frais de déplacements et de séjours, portant ce poste à 6.500 euros. Le mayeur est venu à la rescousse de l’échevin des Finances, qui ne parvenait pas à justifier cette augmentation. « Il s’agit de frais de déplacements pour des formations que notre personnel communal doit suivre. Ce qui est renseigné comme frais de séjour fait tout simplement référence au coût de ces formations », a précisé Yves Delforge. L’opposition s’est étonnée de l’intitulé du poste dans le budget, prêtant selon elle à confusion.

D’autres points ont titillé la curiosité des libéraux. Notamment un budget de 2.000 euros pour l’achat de matériel horeca pour la salle de balle pelote de Biesmerée... pourtant interdite d’accès depuis plusieurs semaines suite à un incident, la rendant dangereuse pour ses occupants.

Bientôt des travaux de réfection

C’est le conseiller indépendant Philippe Lambot, faisant office de « concierge » pour cette salle, qui avait alors tiré la sonnette d’alarme. S’étonnant également de la dépense, ce dernier a précisé que ces 2.000 euros étaient destinés à l’achat d’une machine à café pour le local. Le ton de la conversation a sérieusement monté. Et le mayeur a fourni des explications, assurant que des travaux de réfection allaient prochainement être entrepris à la salle de balle pelote, travaux pour lesquels un budget était inscrit. Quant aux 2.000 euros de matériel horeca, ils sont nécessaires selon la majorité, compte tenu de la dangerosité du matériel vétuste équipant actuellement la salle.

L’opposition a également adressé une question concernant un montant de 12.000 euros inscrit au budget. C’est l’échevine en charge de l’Enseignement, Isabelle Doneux (ROPS), qui a précisé l’usage de ce budget.

Des tableaux numériques

Ces 12.000 euros sont destinés à couvrir l’achat de tableaux numériques pour les 9 implantations scolaires de l’entité.

« Les prix ont fortement chuté, un tableau numérique coûte actuellement environ 1.300 euros. Nous allons demander aux écoles si elles sont intéressées par ce matériel », a précisé Isabelle Doneux. Actuellement, trois écoles de l’entité sont déjà équipées d’un tableau numérique.

Sans surprise, au moment du vote, l’opposition s’est abstenue tant à l’ordinaire qu’à l’extraordinaire.