ROPS | Et si on s'y Mettet tous ensemble !

Et si on s'y Mettet tous ensemble !

ROPS veut être une locomotive politique

13 sep 2018
Loïc MARTIN
La Nouvelle Gazette
Régions Sambre-et-Meuse, p9 du 13 septembre 2018

Le groupe se sent « plus fort que jamais » et aimerait continuer le travail entamé pendant 18 mois  

Dans la majorité depuis 18 mois, la liste de gauche ROPS espère continuer le travail qui a été commencé par ses élus. Un groupe qui se dit « progressiste » et qui compte bien faire entrer les plus « conservateurs » dans le train qui mène au changement.  

« Nous avons une liste où il n’y a ni remplissage, ni ventre mou  », annonce directement Isabelle Doneux, la tête de liste ROPS. « Elle est aussi renouvelée par des jeunes qui ont des places importantes, contrairement à d’autres. » Des nouvelles têtes qui sont encadrées par des anciens toujours bien présents. Mais le tout est présenté comme une liste d’ouverture ayant des horizons bien différents. 

Le dénominateur commun de cette liste : la solidarité. « Nous voulons d’ailleurs mettre les citoyens sur un pied d’égalité  », continue Isabelle Doneux. Un fer de lance que compte bien utiliser ROPS pour avoir la main après les élections du 14 octobre. « Nous ne serons pas dans les wagons, en train de distribuer des glaces, mais plutôt dans la locomotive  », précise encore la tête de liste. « Nous avons fait prendre une autre voie au train en changeant l’aiguillage. » 

Une locomotive qui se dit progressiste et qui aimerait reléguer les « conservateurs » à l’arrière du train. « Si nous sommes dans la majorité, nous prendrons avec nous des personnes qui nous suivrons à la même vitesse  », avoue Isabelle Doneux. « Car pour le moment, nous sommes vraiment freinés par les lenteurs administratives. » 

Une envie de continuer le travail

Présent dans la majorité depuis 18 mois, ROPS espère que le travail réalisé durant ce laps de temps pourra être poursuivi au-delà du 14 octobre. « Nous avons entamé des projets qui, à chaque fois, ont été à terme  », raconte la tête de liste. « On peut nous faire confiance à ce sujet car nous sommes des bosseurs et nos dossiers ont toujours été les plus précis possibles. » 

Une participation au pouvoir qui a visiblement donné des ailes au groupe d’Isabelle Doneux qui se sent « plus fort qu’avant  ». L’objectif est d’ailleurs clairement affiché : avoir le plus d’élus possibles et pourquoi pas retrouver la majorité. « Nous ne ferons pas de promesses en l’air mais il faudra bien nous suivre car nous voulons aller plus vite que lors de la législature qui se termine», prévient l’échevine sortante. « Maintenant, nous sommes prêts à mettre encore plus de charbon dans la locomotive. »

LES CANDIDATS 

Une liste très solidaire  

Voici les 23 candidats: 

  1. Isabelle Doneux-Paindaveine 
  2. Robert Joly 
  3. Angélique Blavier 
  4. Luc Vander Weyden 
  5. Sylvie Renault 
  6. Adrien Lindekens 
  7. Delphine Godfurnon 
  8. Jean Adam
  9. Cindy Gillain 
  10. Alain Wery 
  11. Béatrice Masure 
  12. Claude Palate 
  13. Alison Paquet 
  14. Claudy Clamot 
  15. Sabine Vandeloise 
  16. Christian Alaerts 
  17. Vanessa De Cooman 
  18. Damien Floymont 
  19. Anne-Francoise De Brouwer-Cabarau
  20. Christian Meys 
  21. Karinne Recloux 
  22. Didier Fauchet 
  23. Guy Preumont