ROPS | Et si on s'y Mettet tous ensemble !

Et si on s'y Mettet tous ensemble !

Robert Joly comparé à Theo Francken ...

23 sep 2017
Wendy Auteri
La Nouvelle Gazette
Sambre&Meuse, 23 septembre 2017

L’Écolo Kristien Valette a moyennement apprécié la date avancée du conseil communal et l’a fait savoir.

Le conseil communal de jeudi soir a commencé par une intervention remarquée de la conseillère d’opposition Écolo Kristien Valette. Elle a demandé la parole avant d’entamer l’ordre du jour... intervention au cours de laquelle elle n’a pas hésité à comparer l’échevin Robert Joly (ROPS) au secrétaire d’état à l’asile et la migration, Theo Francken (N-VA).

La caricature a fait le tour des médias et des réseaux sociaux ces derniers jours : Theo Francken en uniforme nazi, une carabine à la main. Une initiative de la section des jeunes d’Écolo pour « dénoncer la collaboration avec un président accusé de génocide ». Le photomontage s’est étrangement invité jusqu’à Mettet jeudi soir, jour de conseil communal. Enfin, jour inhabituel de conseil communal. Celui-ci a généralement lieu le dernier jeudi du mois. Et c’est bien ce qui a posé question… En effet, à une heure plus qu’avancée, il manquait encore pas mal de conseillers, à qui la date exceptionnellement avancée du 21 septembre aura échappé. « Le conseil communal a lieu le dernier jeudi du mois. Cela fait partie des habitudes des citoyens. En modifiant la date, la majorité fait taire l’opposition ! » s’est écriée la conseillère Écolo Kristien Valette, furieuse. Au cours de son allocution, elle n’a pas hésité à comparer Robert Joly à Theo Francken.

« Nous sommes dans l’impossibilité de nous organiser pour remettre à temps des motions. Moi je n’ai su consulter aucun dossier car je n’ai pas eu le temps », a poursuivi Kristien Valette. Le conseiller d’opposition Andrea Gagliardi est arrivé avec un peu de retard. « Andrea s’est rendu compte qu’il y avait conseil trente minutes avant qu’il ne commence, quand je l’ai appelé », a tenu à préciser Kristien, lorsque les autres conseillers se sont inquiétés de son absence. Elle a conclu son intervention en indiquant d’avance qu’elle s’abstiendrait sur tout, faute d’avoir pu consulter les dossiers au préalable. « Je ne vote pas dans le vide ! »

Évidemment, la comparaison avec le secrétaire d’état NV-A a moyennement été appréciée dans les rangs de la majorité.

« Je suis choquée par l’attitude de Kristien Valette. C’était une comparaison à ne pas faire, c’est inadmissible. Elle a coupé le débat démocratique sur les fabriques d’églises. Robert avait beaucoup à dire, elle l’a mis KO à l’irrégulière, soutenue par son collègue Alain Boulanger, qui n’avait rien compris en voulant tempérer l’indignation légitime de Robert », a tenu à préciser Isabelle Doneux (ROPS), au lendemain des échanges houleux. Robert Joly voulait regrouper l’ensemble des points concernant les fabriques d’église au même conseil pour en avoir une vision claire et objective. Le conseil a dû être avancé pour rester dans les délais légaux.

Le vieillissement des fabriciens

Et pour cause, lors du dernier conseil communal, la majorité avait constaté une hausse importante du budget alloué à la comptabilité pour certaines fabriques d’église. Avant de voter les budgets, Robert Joly voulait obtenir des éclaircissements auprès des principaux intéressés.

« Suite au vieillissement des fabriciens, certaines fabriques d’église font désormais appel à des professionnels. »

L’échevin déplore dès lors les disparités entre les différentes fabriques. « Certaines font appel à des professionnels, d’autres font leur comptabilité en se faisant payer et d’autres encore le font gratuitement. » Les 13 points concernés évoqués ont enfin pu être votés, enfin avec l’abstention d’Écolo.