ROPS | Et si on s'y Mettet tous ensemble !

Et si on s'y Mettet tous ensemble !

Ils pourraient introduire un recours

10 déc 2016
Wendy Auteri
La Nouvelle Gazette
Sambre et Meuse, samedi 10 décembre 2016, p7

La saga n’est sans doute pas terminée à Mettet. Jeudi, nous apprenions que le premier échevin Arnaud Maquille (RC-MR), s’était vu retirer le Patrimoine de ses compétences.

Une décision prise à l’unanimité par le Collège suite aux récents événements.

Pour rappel, lors du dernier conseil communal, le groupe d’opposition ROPS a fait état d’une série d’irrégularités dans les marchés de travaux de la commune.

La décision prise lundi par le Collège ne satisfait pas pleinement les membres de la minorité.

« Déshabillé », comme l’a dit Robert, Joly, le premier échevin de l’entité n’aurait plus, aux yeux de l’opposition, que des attributions indignes du rang d’un échevin.

Le groupe ROPS s’est réuni jeudi soir pour faire le point sur la situation.

« Nous avons décidé d’attendre le conseil communal afin d’entendre les explications du Collège et de notre bourgmestre. Nous en tirerons des conclusions et déciderons s’il y a lieu d’introduire un recours ou pas. », explique le conseiller de l’opposition Luc Vanderweyden (ROPS)

« Le salaire d’échevin ne se justifie plus »

Si recours il devait y avoir, cela se ferait soit au niveau administratif, devant le ministre wallon Paul Furlan, soit au niveau judiciaire, a précisé Luc Vanderweyden.

« Pour nous, c’est insuffisant. Et c’est fou de vouloir rester échevin sans en avoir les compétences. Le coût du salaire ne se justifie plus pour Arnaud Maquille comme pour Claude Boussifet », estime-t-il.

Le conseiller de l’opposition se demande également ce qu’il adviendra du rôle d’Arnaud Maquille dans les ASBL auxquelles il prenait part en sa qualité d’échevin du Patrimoine.

La suite des événements devrait dépendre de ce qui sera présenté au prochain conseil communal. Il se tiendra le lundi 19 décembre à 19 heures à la salle communale de Mettet (Place du Marché).