ROPS | Et si on s'y Mettet tous ensemble !

Et si on s'y Mettet tous ensemble !

ICAP est clairement en danger

14 sep 2018
Sébastien Ponciau
La Nouvelle Gazette
Régions Sambre-et-Meuse, p5 du 14 septembre 2018

ROPS, MR et Ecolo ont beaucoup de points en commun 

La liste du mayeur finira probablement en tête mais trouver un allié sera ardu : le MR, Ecolo et ROPS réclament un électrochoc. Resterait, pour ICAP, l’option Oxygène mais le résultat de la liste de Philippe Lambot est des plus aléatoires.  

En mai 2018, le bourgmestre Yves Delforge, tête de liste ICAP, nous annonçait que, même pourvu d’une majorité absolue, sa formation ICAP repartirait avec son partenaire actuel, ROPS, tiré par l’échevine Isabelle Doneux. L’hypothèse de la continuité était la plus plausible.

Depuis, c’est plus ambigu. ROPS n’a de cesse de clamer son indépendance et de sous-entendre qu’avec ICAP, les choses ne vont pas assez vite, notamment en matière de modernisation de l’administration. Dans le créneau dit « progressiste », le discours de ROPS a des tonalités communes avec celui du MR et celui d’Ecolo. Alors quid ? 

1. ICAP-ROPS. Partons du scénario le moins étonnant : au soir du 14 octobre, ICAP sort en tête, mais pas avec la majorité absolue. Qui pour aller avec ? Le MR ne discutera pas avec les centristes. Les libéraux n’ont pas digéré leur expulsion de la majorité en cours de mandature, ni le débauchage par ICAP, de deux de leurs poids lourds (Jules Sarto, Claude Boussifet), et ne partagent pas du tout la même conception de la gestion d’une commune. 

ROPS papotera certes avec ICAP mais sera très gourmand sur le programme commun. Quitte à se rendre infréquentable ? La prolongation de l’union reste de l’ordre du possible mais n’est vraiment pas gagnée d’avance ! 

2. ICAP-Oxygène. Reste alors, comme allié potentiel à ICAP, Ecolo, pas très en phase sur les idées mais qui voudra peut-être goûter au pouvoir après des lustres d’opposition. Reste surtout Philippe Lambot, le conseiller communal qui, en cours de mandature, a claqué la porte de ROPS, et qui a sa propre liste, « Oxygène ». L’homme s’entend plutôt bien avec le mayeur et possède déjà une expérience d’échevin. La sauvegarde d’ICAP au pouvoir serait alors tributaire d’une absolue inconnue : le futur score d’Oxygène. 

3. ROPS-MR (avec ou sans Écolo). Dans l’absolu, trois listes peuvent finir en tête : ICAP (favori), ROPS et le MR qui célèbre le retour dans ses rangs du conseiller communal Andrea Gagliardi (tête de liste). Si ce n’est pas ICAP et si le mayeur n’obtient pas d’allié de poids, la voie devient royale pour une alliance entre la droite et la gauche. Le MR ne cache du reste pas qu’il se voit très bien avec ROPS. Une alliance qui pourrait se tourner vers Ecolo en cas de besoin de majorité bien confortable.