Vite dit

3 nov 2014
Pierre Wiame
L'Avenir
Basse Sambre, Lun. 03 nov. 2014, Page 3

Évidemment, on ne les mettra jamais d'accord. L'échevin jacques Ruth a présenté une seconde modification budgétaire, qui actionne des signaux fort rouges. Équilibre précaire. Les frais de fonctionnement ont augmenté de 88 632 euros par rapport à la dernière modif '. Jacques Ruth est optimiste, ce qui ne l'empêchera pas de serrer la vis, la minorité beaucoup moins. «Nous pompons tant et plus dans nos réserves. Ce que tu vas faire ne suffira pas. Mettet est confronté à un déficit structurel » soulève à nouveau Robert Joly. L'argentier de Mettet s'apprête à trancher dans le vif : en 2015, tout dépassement budgétaire sera systématiquement bloqué. Robert Joly: «Si le citoyen savait ce que je sais, il ne serait pas rassuré. Ce qu'il faut, c'est un plan d'action, avec des balises claires qui diminuent les frais de façon linéaire. Mets tes collègues devant leurs responsabilités, faites-vous violence». Andrea Gagliardi, avec humour: «Jacques, je t'ai souvent mis en garde que tu allais dans le mur. Maintenant, c'est plus la peine de freiner, tu es dans le mur». À Mettet, il y a encore un tabou. C'est l'absentéisme au travail, qui atteint des proportions renversantes. Le garage communal, port d'attache des ouvriers, est devenu un royaume d'inactivité. Il ne tourne plus. «Quand on laisse faire certains, qui abusent, ça décourage tous les autres » lance Robert Joly. Prochainement, un système d'évaluation sera mis en place, sur base duquel des travailleurs abusant de certificats médicaux pourront être virés.