Salle Notre Tanière à Bossière

27 nov 2015
Portrait de Isabelle Doneux-Paindaveine
Isabelle Doneux...
Notre Tanière

Voici une interpellation que j'ai portée ce 26 novembre 2015 au Conseil Communal de Mettet, pour le groupe ROPS.
Bossière est mon village natal, je suis profondément attachée à l'idée que les citoyens puissent bénéficier d'un espace de rencontre, à Bossière comme à Furnaux, Graux, ou d'autres villages de l'entité...
Le terrain jouxtant l'église a été offert par Mme de Thomaz de Bossière, les matériaux offerts par les Ets Collette, et un grand nombre de villageois ont pris la truelle en main pour l'ériger avec l'aide de feu Père Elisée.
 

La salle Notre Tanière, qui jouxte l’église Saint Charles à Bossière, appartient à l’ASBL Association des Oeuvres Paroissiales du Doyenné de Fosses-la-Ville (OPDF).

Cette salle fut en son temps un lieu de rassemblement et de fêtes pour la Paroisse et pour les habitants de Bossière. Son état de vétusté actuel la rend moins attrayante, et peu de fêtes ou de rencontres y sont à présent organisées.

La localisation de cette salle semble néanmoins intéressante, et la population désire conserver un lieu de rencontre à Bossière.

Il semblerait que les OPDF aient proposé à la commune de Mettet le rachat de cette salle pour la somme de 10.000€. Ce montant correspondait à la valeur estimée du terrain sur laquelle elle est bâtie, sa valeur intrinsèque étant supposée nulle.

Le collège communal ne désirant pas investir dans cet achat, les OPDF ont proposé dans un deuxième temps [...] de concéder sa gestion à la commune de Mettet sous forme de bail emphytéotique pour une durée de 99 années.

Le Conseil Communal, en date du 28 août 2014, marque à l’unanimité son accord de principe d’accepter le droit d’emphytéose pour une redevance annuelle symbolique de 1€.

La commune transmet cette décision [...] le 29 avril 2015.

L'administrateur délégué répond le 30 avril 2015 que « le droit d'emphytéose est consenti et accepté :

  • contre le paiement d'un canon unique d'1€ [...]
  • contre également un droit d'occupation pour l'asbl cédante, à titre gratuit charges comprises,  à raison de maximum deux dates par année civile. Cette occupation doit répondre aux activités sociales ou pastorales [...] »

Le 23 juillet 2015, le Collège de Mettet écrit à l'administrateur délégué qu’il n’accepte pas cette dernière modification de la convention d’emphytéose, ce qui semble provoquer une vive réaction des OPDF qui décident de renoncer à l’emphytéose et de mettre en vente publique la salle paroissiale.

L’étude de Maître Lambin de Saint Gérard a reçu mission début novembre de procéder à la vente publique de la-dite salle pour un montant proposé de 50.000€.

Le groupe ROPS souhaite : 

  1. être informé des raisons qui ont amené le collège à refuser le point ajouté à la convention d’emphytéose, point qui ne semblait pas poser de problèmes aux gestionnaires actuels de la salle.
  2. que soit exposée la position de la commune de Mettet quant à un rachat éventuel de la salle en vente publique.
  3. que les éventuelles alternatives de lieux de rencontre à Bossière soient décrites.

Pour ROPS, chaque village ou hameau devrait pouvoir jouïr d'un lieu convivial de rencontre. La salle de Bossière existe, la commune doit soit la réhabiliter, soit lui trouver une alternative!

La majorité évoquera la vétusté de la salle sans proposer d'alternatives, et reportera la responsabilité de l'échec des négociations sur l'administrateur délégué des OPDF, oeuvres qui n'ont pas du investir d'argent dans la réalisation originelle de la salle. Comme j'ai pu le souligner lors du Conseil,  « les OPDF ne désirent pas réserver deux dates pour y organiser des Rave Party » mais respectent les promesses faites à Mme de Thomaz de Bossière lors du don du terrain, de permettre à la Paroisse d'y tenir des activités sociales et paroissiales.

Des difficultés relationnelles entre l'adminsitrateur délégué, le bourgmestre et le collège communal seront exposées sur d'autres dossiers dans l'entité.

Un différend entre personnes nuirait donc à l'intérêt collectif des citoyens de Bossière...

Annexes: 

Le texte complet de l'interpellation ROPS