Rops, Responsabilités

20 sep 2012

Une commune ne se gère plus comme autrefois. Une gestion en « bon père de famille » ne suffit plus. La commune de Mettet est de loin le plus gros employeur de l’entité avec pas moins de 150 salariés tandis que l’addition des budgets ordinaire et extraordinaire culmine à plus de 15 millions d’euros. Autant de critères qui rapprochent la commune d’une entreprise de taille moyenne. Ses gestionnaires doivent, dès lors, agir comme de véritables gestionnaires de PME. Cela engendre, dans le chef des mandataires, un sens des responsabilités qui se traduit par une nécessaire implication de tous les instants et des compétences qu’il leur faudra sans cesse affiner. 

Du garage communal à l’abbaye de Brogne, du circuit au hall des sports, de l’administration communale aux fabriques d’église, autant d’endroits où les prises de responsabilités devront être assumées, de nouvelles manières de fonctionner implémentées et de nouvelles règles imposées. 
 
Dans cet état d’esprit, l’influence du bourgmestre est considérable car de la personnalité du bourgmestre, sa faculté à mener une équipe, sa capacité d’écoute et ses qualités de médiateur dépendra le style de gestion communal et le dynamisme affiché par l’administration et le conseil communal.