ROPS | Et si on s'y Mettet tous ensemble !

Et si on s'y Mettet tous ensemble !

Le jury désignant le DG sera-t-il partial ?

30 mai 2015
Pierre Wiame
L'Avenir
Basse-Sambre, p1
Robert Joly a exprimé son malaise: parmi le jury appelé à désigner le futur directeur-général, il n’y aura personne ayant une sensibilité de gauche.
 
Faut pas me prendre pour un zozo. En point supplémentaire, le chef de file des socialistes (ROPS) a jeté un froid à propos de la composition du jury qui sera amené à sélectionner le meilleur des candidats au poste de directeur-général, pour remplacer Guy Croin.
 
La majorité a religieusement écouté l’avocat plaider son malaise et rappeler combien l’impartialité du jury est fondamentale. «La Justice dit-il, ne doit pas seulement être rendue mais paraître avoir été rendue».
 
Or, en conseiller bien informé, Joly croit savoir que tous les membres du jury sollicités par le collège ont été engagés politiquement ou sont toujours engagés politiquement dans des partis qui constituent l’actuelle majorité à Mettet. En clair, dans ce jury, il n’y aura que des orange (cdH) et des bleus (MR) mais pas de rouge.
 
Or, Joly sait aussi que parmi les candidats au poste de DG figurent deux personnes faisant partie de cabinets ministériels cdH. Seront-ils de facto privilégiés? Ce serait fâcheux.
«Je suis troublé poursuit l’avocat, en substance. Il y a une accumulation d’indices qui suscitent une méfiance légitime.»
 
Il avait dès lors suggéré à un membre du collège de veiller à ce que l’un des membres du jury soit remplacé par une personne pouvant être perçue comme proche de la minorité communale, qui représente 48 % de la population locale.
 
Sans résultat probant. «Comme il y a eu désistement d’un membre du jury (le Namurois Jean-Marie Van Bol), l’occasion était offerte au collège de satisfaire ma demande. Or, on a préféré solliciter le DG de Gerpinnes, dont on peut lire sur le mur Facebook, qu’il cite tout le gratin MR et qu’il admire Nicolas Sarkozy.»
 
Or, pour l’avocat, un candidat ayant exprimé des sympathies écologistes ou un candidat PS, tous deux évincés, n’auraient-ils pas la conviction que les dés étaient pipés?
 
Le souci du jury rappelle-t-il, «est de désigner le meilleur parmi les candidats et non celui qui aurait les meilleurs appuis ou qui aurait la bonne carte politique.» Robert Joly, estimant l’impartialité du jury établie, a donc invité le collège à revoir la composition du jury.
 
La majorité est restée interdite. Silence embarrassé. «Les épreuves sont anonymes» a précisé le bourgmestre, troublé. Pour l’Écolo Kristrien Valette, cela ne change rien. «Ce sont eux qui créeront les questions et elles sont toujours dirigées en fonction de ce que l’on recherche et attend».
 
Andréa Gagliardi a proposé la directrice financière de Mettet, «elle est pertinente, objective et a le niveau». Mais ce serait illégal a répliqué le collège. Le DG devrait être désigné endéans les 6 mois mais il n’est pas exclu que le PS, s’il n’est pas entendu, introduise un recours et que ça prenne plus de temps.