Finances

21 sep 2012
Les additionnels n’ont pas été diminués!
Agir  comme nous l’avons fait lors de la législature précédente était tout simplement indispensable.
Outre la spécificité de Mettet à l’époque (nouvelle place sur fonds propres, sans subsides, même si on pouvait compter sur un impact positif de la réparation de la route provinciale traversant Mettet), toutes les communes ont été confrontées aux mêmes défis; AUCUN  politique n’aime augmenter les impôts; tous rêvent de le diminuer mais de là à le promettre par les temps qui courent…
Il faut vraiment être gogo pour y avoir cru et y croire encore.
 
Durant la législature qui s’achève, la majorité a pu disposer de ressources financières exceptionnelles: 
  • la vente d’INATEL(tv par cable): 596.000€. Cette somme a été affectée au remboursement anticipé d’un emprunt Crac (centre régional d’aide aux communes) que nous avions contracté lorque nous étions au collège, prêt qui nous avait permis de faire face aux difficultés financières rencontrées lors de notre arrivée en 2001 et qui résultaient principalement du financement de la place de Mettet sur fonds propres et du maintien des additionnels à 6%. Nous n’avons pas approuvé cette décision de remboursement anticipé car, en contrepartie de ce prêt, les finances communales étaient systématiquement contrôlées par le CRAC qui nous contraignait à opérer des projections. Le maintien du CRAC dans la vie communale aurait  probablement évité les dérives Palate et SGB
  • Une nette accélération du versement du produit des additionnels à l’impôt des personnes physiques (rattrapage de retards).